La lettre de la candidate

Chèr.e.s Concitoyen.ne.s,

Vous l’avez lu dans la presse, je me présente aux élections municipales à Crozon avec un projet politique clair et ouvert qui permettra de construire un avenir économique, écologique et solidaire en Presqu’île de Crozon Aulne Maritime.

1929, ma famille s’ancre à Crozon. Mes grands parents, suivis de mes parents, puis notre famille fait le choix de vivre à l’année en Presqu’île de Crozon, pour revenir au Pays, s’émerveiller chaque jour de la beauté des paysages et profiter de la quiétude de la vie entre ruralité et bord de mer. En 2007, je m’investis à l’école de mes enfants, crée mon entreprise dans le numérique et co-fonde l’association Entreprendre au féminin Bretagne.

Aux élections cantonales de 2011, je supplée Louis Ramoné. En 2015, je deviens conseillère régionale de Bretagne aux côtés de Jean-Yves Le Drian et aujourd’hui de Loig Chesnais Girard. Je siège dans la majorité de gauche à la commission Economie, Agriculture, Mer et Europe. Je prends des responsabilités au Parc Naturel Régional d’Armorique, conduis la politique Egalité interne de la Région Bretagne et m’investis pour le développement de l’économie sociale et solidaire et de l’innovation sociale en Finistère.

Ces choix, je les ai faits pour le territoire. Je suis convaincue que notre avenir commun passe par le développement d’une économie durable, par notre capacité collective à créer de la valeur et de l’emploi à l’année pour répondre aux enjeux de dévitalisation, résorber les inégalités d’accès aux droits et agir face aux changements climatiques.

Ma première force est d’être libre et de préférer l’intelligence collective à toute forme d’aventure individuelle ou partisane : je suis convaincue de la nécessaire participation des habitant.e.s à la construction des politiques publiques. C’est ce que nous avons initié dans l’association Bien Vivre en Presqu’île de Crozon Aulne Maritime.

Ma seconde force est de bien connaître le fonctionnement des collectivités, de travailler en réseau et de maitriser les dispositifs de financement indispensables pour développer des projets structurants, innovants, porteurs de qualité de vie et d’utilité sociale.

Ma troisième force est de m’entourer de colistières et de colistiers de tous âges, aux parcours et compétences complémentaires, répartis sur l’ensemble de la commune et engagés pour une seule motivation : servir l’intérêt général.

Ensemble, nous nous présenterons à vous le samedi 18 janvier à 18h30, Salle Ty Skol à Saint Hernot, Commune de Crozon.

Partager cet article

Vos commentaires

  • Le 29 février 2020 à 12:43, par MEROUR En réponse à : La lettre de la candidate

    10 questions aux candidats des élections de mars 2020 à CROZON
    Le FRET le 29 02 2020

    1) Quels sont les points qui dans votre programme concernent le secteur du FRET, ROSTELLEC, Saint FIACRE ?

    Depuis de nombreuses années l’association DIFENN (http://difenn-asso.fr/) porte à l’attention des élus certains points concernant ce secteur et qu’elle aimerait voir pris en compte.

    Pourriez-vous vous positionner par rapport aux points qui suivent ?

    2) Circulation dans l’agglomération du FRET : serait-il possible d’étendre la zone 30 Km/h au-delà de la zone portuaire.
    3) Entrée du FRET, côté sillon : l’entretien actuel, quasi inexistant, donne une image déplorable et présente quelques dangers (ferraille de bateaux en décomposition avancée). Il serait bon d’envisager un aménagement mettant en valeur le patrimoine de la commune, ambition portée par la commune.
    4) Pour les vélos comme pour les piétons, la circulation sur le sillon est problématique. L’idée d’une « estacade » côté étang était dans le programme de la municipalité. Quelles seraient vos propositions pour résoudre ce problème de sécurité ?
    5) Points de stationnement pour vélos : Sur le port Il n’existe à ce jour qu’un seul point de stationnement pour vélos (sur le môle), afin de mieux répondre aux aspirations des cyclistes de plus en plus nombreux, il serait souhaitable d’augmenter les points de stationnement.
    6) Sur le port, l’entretien des bancs laisse beaucoup à désirer, aussi bien au niveau du môle, des quais que du square Stipon.
    7) Départementale D55 au niveau de Pen An ERO : Nous savons que le dossier ne dépend pas que de la mairie. Comptez-vous agir assez fermement auprès du département afin qu’une sécurisation des piétons soit apportée avec au minimum la mise en peinture de la délimitation de la voie dédiée aux voitures et quand cela est possible par la mise en place de glissières de sécurité. ?
    8) LA VOIE VERTE (ancienne voie ferrée) : Nous savons que le dossier dépend pour beaucoup du conseil départemental. Comptez-vous agir fortement afin d’accélérer la finalisation de ce projet concernant la portion Le Fret, Camaret, Crozon ?
    9) ROSTELLEC : Un sérieux entretien de la cale devient urgent, de plus, juste après le muret situé dans le virage d’accès à la cale une détérioration du mur de soutènement mériterait attention.
    10) Mesures de la qualité des eaux de baignade côté rade : avez-vous l’intention comme cela se fait sur d’autres lieux de baignade de la commune, d’étendre ces mesures aux secteurs de l’anse du Fret ainsi que l’anse de Rostellec/Saint-Fiacre ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    Le secrétaire de DIFENN : difenn.asso@gmail.com / http://difenn-asso.fr/

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2020 à 20:19, par Leben Marc En réponse à : La lettre de la candidate

    Bonsoir,
    A plusieurs reprises j’ai essayé de vous joindre par mail pour obtenir des réponses concernant votre position à propos de la Condition Animale, sans succès. Je suis membre de L-214. Sur le site de l’association il y a un espace dédié à la politique, où les candidates et candidats sont évalués. Sans réponse de votre part il sera considéré que ce sujet ne vous intéresse pas.
    Bien cordialement
    Marc Leben

    • Le 20 février 2020 à 15:01, par Vigouroux Gaëlle En réponse à : La lettre de la candidate

      Bonjour Monsieur Leben.
      Vous souhaitez connaitre ma position sur l’accueil des cirques avec animaux domestiques et sauvages à Crozon, la voici : En attendant le projet de loi actuellement en préparation, les maires ont la possibilité de poser un arrêté pour interdire la présence d’un cirque avec animaux domestiques et sauvages sur leur commune. Daniel Moysan a posé un tel arrêté et nous garantissons qu’il sera appliqué. Aucune raison de revenir là dessus.

    • Le 20 février 2020 à 15:03, par Vigouroux Gaëlle En réponse à : La lettre de la candidate

      Concernant la chasse : nous pensons qu’il faut travailler avec la société de chasse sur une charte citoyenne en recherchant un accord sur plusieurs points : le respect des usages de tous dans les espaces naturels (identification et gestion des usages - lieux, horaires adaptés), le respect de la quiétude des habitants (arrêt de l’intrusion des chiens dans les propriétés privées, respect de l’interdiction des tirs vers des habitations) - la société de chasse doit pouvoir sensibiliser et recadrer les mauvais usages et à défaut, la municipalité doit pouvoir agir en ce sens. Enfin, il faut en finir comme dans d’autres pays européens avec les plombs qui polluent les sols.

    • Le 20 février 2020 à 15:26, par Vigouroux Gaëlle En réponse à : La lettre de la candidate

      Sur notre politique agricole ; le bien être animal doit être un critère d’obtention des aides économiques agricoles, valorisation des produits certifiés, limitation des transports d’animaux sur les routes (abattoir mobile), interpellation de l’Etat en cas de soupçons/ constats de mauvaises pratiques.
      _Bien qu’opposés à l’intrusion des associations dans les élevages, nous déplorons la décision de l’Etat de criminaliser les associations comme L214. Si l’Etat faisait correctement son travail de contrôle, nous n’en serions pas là et vos alertes ont été nécessaires

      Nous considérons que la stigmatisation des éleveurs est contre productive, il nous faut les accompagner, les aider à prendre ces questions à bras le corps ! Nous n’améliorerons pas la situation sans les éleveurs, nous ne deviendrons pas tous vegan et nous ne pouvons mettre en difficultés radicalement l’ensemble des salariés bretons dont le travail dépend de l’élevage en Bretagne. Il faut donc mettre tout le monde autour de la table et réussir a fixer des objectifs communs, pas se battre les uns contre les autres.

      En espérant avoir répondu à vos questions.
      Gaëlle Vigouroux

    • Le 20 février 2020 à 15:44, par Marc Leben En réponse à : La lettre de la candidate

      Bonjour Madame,
      Merci beaucoup pour vos réponses, je transmets à l’association L-214.
      Bien cordialement
      Marc Leben

    • Le 19 août à 14:42, par Neva En réponse à : La lettre de la candidate

      I have read several just right stuff here. Definitely worth bookmarking for
      revisiting. I surprise how a lot attempt you set to create
      this type of wonderful informative site.

      Also visit my web site [Colorful feather chandelier->https://sites.google.com/view/buy-feather-pendant-lamp/]

    • Le 5 septembre à 02:39, par Pansy En réponse à : La lettre de la candidate

      If some one wishes expert view about running a blog then i recommend him/her to
      pay a quick visit this blog, Keep up the nice job.

      Also visit my website : : [your asmr->http://bit.ly/3jJzhI9]

    Répondre à ce message

  • Le 3 février 2020 à 15:48, par Administrateur En réponse à : La lettre de la candidate

    Bonjour,

    Vous pouvez maintenant commenter, émettre des observations, poser des questions, sur chacun de nos articles.
    Nous vous y répondrons dans les meilleurs délais

    D’ores et déjà, merci pour vos contributions

    L’équipe "Crozon, dynamique, écologique et solidaire"

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

-----------

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom